Mes mains tirent sur mon cou
Mes mains allongent ma nuque
Mon cou part vers le haut en courbes
Ma peau s’arrache, encore et encore
Retombe par terre
Et je tire, je tire, je tire la peau
Et je tire, je tire, je tire à me rendre rouge sang

Ma tête penche à gauche
Mais mes mains s’acharnent sur la droite
Et je tire, planté dans le sol, sur mon cou

Plus je tire plus je deviens minéral
Plus je déchire plus je deviens bois
Mon esprit, mon âme, où êtes-vous ?

Cette envie de mordre mes doigts
Cette envie de me bruler
Cette envie du mal, de la douleur
Cette envie du miroir
Cette envie de retrouver l’univers en soit
Cette envie de passer son corps de la 3D à la 2D
Cette envie de s’ouvrir par la colonne vertébrale
Et d’écarter son corps comme des volets

Oh, mon dieu, donne moi la lumière
Donne-moi un visage à regarder
Donne-moi , donne-moi… mais de quoi ai-je besoin ?

Oh, le côté droit de mon visage est brulé encore
Le côté gauche est dans les ténèbres
Que de tensions dans mon visage
Que de violence pour m’ouvrir le visage
Que de subterfuges pour dire tue-moi
Que de larmes pour casser le crâne


Mars 2013

______________________________________________________________________________________________
               

Mes poèmes sont des créations personnelles et sont protégés par un copyright déposé en France.
Ils relèvent de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.
La copie, modification, adaptation, vente, traduction de ceux-ci sont interdites sauf autorisation expresse de l'auteur de ces poèmes.
______________________________________________________________________________________________